Une interdiction bancaire peut résulter de diverses raisons, inattention, difficultés financières, etc. Mais quelle que soit cette raison, le fait d’être fiché à la BNB restreindra vos chances d’obtenir de nouveaux financements. De plus en plus de personnes fichées se tournent vers l’étranger pour trouver une source de financement alternatif. Mais est-ce la bonne idée ?

Pourquoi le fichage vous ferme les portes des banques belges ?

Pour toute demande de crédit reçue, les banques et établissements de crédit ont l’obligation de consulter préalablement le fichier de la centrale des crédits aux particuliers ou CCP de la Banque nationale. Tous les contrats de crédit en cours ayant enregistré deux incidents de paiement figurent automatiquement dans le volet négatif ou liste noire. Si c’est votre cas, vous vous confronterez inévitablement à un refus pour toute nouvelle demande de crédit.

Le fichage à la BNB compte-t-il dans d’autres pays ?

Heureusement, le fichier de la BNB est exclusivement national. Seuls les établissements exerçant leurs activités sur le territoire belge ont accès à ce fichier. Les banques étrangères ne peuvent donc pas savoir si vous faites l’objet d’une interdiction bancaire en Belgique. Une personne fichée en Belgique peut donc en principe solliciter un crédit dans d’autres pays.

A l’inverse, le fichage dans d’autres pays, notamment en France, ne compte pas non plus en Belgique. C’est d’ailleurs pour cette raison que de plus en plus de ressortissants frontaliers de la Belgique choisissent cette dernière pour obtenir un crédit.

Comment souscrire un prêt auprès d’une banque étrangère ?

Rien ne vous interdit de recourir à une banque à l’étranger pour financer votre projet bien que vous soyez résident en Belgique. La procédure est d’autant plus facile si vous contactez une banque au sein de l’Union européenne, en France, en Espagne. Vous devez seulement déposer votre demande accompagnée d’un certain nombre de justificatifs. Il s’agit essentiellement de justificatif d’identité, de domicile, mais surtout de justificatif de revenus. C’est en effet votre capacité de remboursement qui intéresse principalement les emprunteurs.

Quelles sont les chances d’obtenir un prêt à l’étranger en étant fiché ?

Bien que les banques étrangères ne puissent accéder au fichier de la BNB, celles-ci réalisent souvent des enquêtes approfondies sur la situation du demandeur de prêt. Elles ont l’habitude de solliciter une identité bancaire afin d’obtenir de plus amples informations sur la santé financière de l’intéressé. Dans ce cas, vos difficultés financières peuvent être découvertes, ce qui risque d’amoindrir vos chances. La décision de vous octroyer ou non un prêt reste à l’entière discrétion du prêteur.

Quelles sont les précautions nécessaires pour emprunter à l’étranger ?

Connaitre la législation qui encadre le crédit dans le pays de destination est nécessaire pour déterminer vos droits ainsi que vos obligations. Chaque pays dispose de ses règles spécifiques en matière de crédit. Il est préférable de vous faire accompagner par un conseiller pour évaluer une offre de crédit à l’étranger. D’autre part, comme partout ailleurs, les demandeurs de crédit sont de plus en plus exposés aux tentatives d’escroqueries. La précaution reste de mise.