Il suffit d’un rien pour que votre nom apparaisse dans la liste noire de la banque nationale. Un retard lors du règlement d’un crédit, une difficulté financière passagère, vous devenez officiellement interdit bancaire. Cette mesure limite fortement vos droits. Toutefois, il subsiste quelques solutions pour vous permettre d’obtenir un financement.

Fichage BNB : conséquences

Le fichage à la BNB vous rend immédiatement interdit bancaire. Concrètement, cela signifie que vous n’avez plus le droit de souscrire à de nouveaux crédits. L’interdiction dure 10 ans à compter de l’inscription de votre nom sur la liste noire. Si vous régularisez le contentieux, l’interdiction ne durera plus qu’un an. Cela sous-entend tout de même que malgré la régularisation, votre nom continuera encore à apparaître sur le fichier de la BNB. Or, tout établissement de crédit a l’obligation de consulter ce fichier à chaque fois qu’il reçoit une demande de prêt. Le fichage à la banque nationale annihile purement et simplement vos droits d’emprunter.

Fichage bancaire : incidences sur vos affaires bancaires

Le fichage bancaire résultant d’un signalement de défaut de paiement de crédit n’entraine aucune conséquence sur vos affaires bancaires. Vous pouvez continuer librement d’entretenir vos comptes bancaires. Vous gardez le droit d’utiliser vos cartes bancaires pour effectuer toutes vos transactions quotidiennes. Par contre, vos cartes de crédit peuvent être annulées et non renouvelées. Ceci est logique vu que les cartes de crédit constituent des contrats de crédit à part entière.

Crédit propriétaire : le crédit pour fiché BNB

Cataloguée en tant que mauvais payeur, aucune banque ne se risquera plus à faire confiance à une personne fichée. Toutefois, vous pouvez accroitre cette confiance en présentant des garanties solides. Les personnes fichées peuvent solliciter un prêt si elles disposent d’un bien immobilier. Le prêt prendra la forme d’un prêt à tempérament garantie par une hypothèque. En toute logique, seuls les propriétaires ont accès à cette offre, excluant de fait les locataires.

Autre option : le crédit particulier

Une personne fichée peut également se tourner vers d’autres alternatives de financement dont le crédit entre particuliers. Il s’agit d’un prêt sans banque et se déroulant en dehors de tout circuit bancaire. C’est un prêt de gré à gré. Les particuliers n’ont pas accès au fichier de la BNB. Le fichage n’emporte donc aucune conséquence sur une demande de prêt entre particuliers. Néanmoins, il convient de rester vigilant car le crédit entre particuliers ouvre un grand boulevard aux abus, voire aux arnaques.

La consultation de la liste noire se limite aux établissements nationaux. Les banques étrangères n’accèdent pas aux fichiers de la banque nationale de Belgique. Une personne fichée peut alors envisager de contracter un prêt dans un pays étranger. Toutefois, un crédit dans un autre pays s’avère très onéreux. Un contrat à l’international implique des charges complémentaires alourdissant la dette d’un emprunteur.