Le nombre des interdits bancaires figurant sur la liste noire de la centrale des crédits aux particuliers (CCP) atteint presque 400000 actuellement. Ces personnes, considérées comme des mauvais payeurs, ne peuvent plus emprunter de l’argent auprès des institutions financières. Mais comment ont-ils atterri sur cette liste noire exactement ?

Les causes d’un fichage à la BNB

La BNB est la principale autorité de régulation des services financiers en Belgique. Elle exerce son contrôle sur les établissements financiers mais aussi sur les contrats de prêt. Pour ce faire, le service désigné centrale des crédits aux particuliers ou CCP entretient un fichier qui recense tous les contrats en cours, prêt à tempérament, vente à tempérament, crédit hypothécaire.

Le fichier est composé de deux volets, le volet positif ou liste blanche pour tous les crédits dont le remboursement en cours est parfaitement à jour et le volet négatif ou liste noire qui énumère les crédits en cours faisant l’objet de défaut de paiement ou de retard de paiement. Tout contrat accusant plus de deux incidents se retrouve automatiquement sur la liste noire de la BNB. Ces deux incidents ne sont pas forcément successifs, il suffit que vous enregistriez deux retards, peu importe le moment où ils sont intervenus.

Peu importe les raisons des incidents, difficultés passagères à cause d’un retard de versement du salaire, oubli d’alimenter le compte ou tentative d’escroquerie, tout incident implique automatiquement un fichage à la banque nationale.

Quelles sont les conséquences d’un fichage négatif ?

La principale conséquence est l’interdiction bancaire. Cette mesure restreint vos possibilités de souscrire de nouveaux prêts tant que vous n’aurez pas régularisé votre situation. Vous devez absolument rattraper les retards de paiement et honorer sans incident le reste de vos engagements.

Le fichage est d’autant plus pénalisant qu’il dure un an après l’incident. Pendant une année, votre nom figurera sur la liste noire malgré la régularisation. Pendant cette période, toute nouvelle demande de crédit devra être justifiée et vous risquez davantage de confronter à un refus des banques.

Comment surmonter l’interdiction bancaire ?

La meilleure façon de surmonter le fichage est de régulariser au plus vite votre situation, payer les retards et doubler de vigilance pour ne pas enregistrer de nouveaux incidents. Mais lorsque vous subissez de réelles difficultés financières et que vous avez néanmoins besoin de financement, vos alternatives se limitent au prêt à tempérament avec garantie hypothécaire, également appelé crédit propriétaire. Ce crédit s’adresse uniquement aux personnes en difficultés mais qui disposent d’un bien immobilier pouvant garantir leurs engagements.